Janvier 2018 : Une entreprise du N.B. connaît le succès grâce à des odeurs pas si douces que ça

Par Alan Cochrane – le 9 janvier, 2018

Prelam Enterprises co-founder Luc Jalbert - Just'a Drop

Luc Jalbert a pour mission d’éliminer les mauvaises odeurs dans le monde, une toilette à la fois.

“Nous avons commencé il y a 13 ans. Nous avions pour mission de laisser savoir les consommateurs qu’il existait quelque chose de très efficace pour éliminer les odeurs du numéro 2, mais vous deviez l’utiliser avant d’aller aux toilettes,” expliqua Jalbert ce mardi. ” Il suffit de verser une ou deux gouttes dans le bol de la toilette avant de s’asseoir avec votre journal pour créer une barrière protectrice qui piégera l’odeur.”

Jalbert est le co-fondateur de Prelam Enterprises, une entreprise de Moncton spécialisée dans la fabrication de produits spécialement formulés pour envelopper et désodoriser les molécules malodorantes associées à l’acte d’aller aux toilettes.

Luc fera son 30 ème voyage vers la Chine ce samedi où il annoncera que deux de ses produits, Just’a Drop et Just’a Spray, sont maintenant disponibles dans de grandes chaînes de magasins chinoises.  Ce dernier estime que conclure une entente pour vendre ces produits dans des villes comme Beijing, Shanghai et Hong Kong représente un marché de plusieurs millions de clients potentiels.

Il dit aussi que Prelam a reçu le soutien d’Opportunités Nouveau-Brunswick, qui l’a aidé à conclure des marchés avec des distributeurs et des détaillants chinois. Opportunités Nouveau-Brunswick est une société de la Couronne dont le but est d’attirer et soutenir des opportunités de développement économique et de création d’emplois. Opportunité N.B. n’a pas pu fournir de porte-parole pour commenter la mission commerciale de la semaine prochaine et son soutien à Prelam Enterprises.

Les produits de Prelam sont développés, emballés et envoyés à partir d’un seul espace faisant office de bureaux, d’entrepôt et d’usine, localisé sur le boulevard Baig dans le parc industriel de Moncton. L’usine peut produire jusqu’à 12 millions de bouteilles par année. L’entreprise emploie 12 employés incluant des chimistes, des infographistes et des spécialistes en marketing.

En plus de Just’a Drop et Just’a Spray, Prelam a comme produits d’autres vaporisateurs anti-odeurs aux noms amusants tels que Poop-Eh!, Oh Crap, Pooping Bad et It wasn’t Me! Il y a aussi un vaporisateur pour la toilette spécial Saint-Valentin intitulé Love At First Poo, qui vient avec le slogan ” les roses sont rouges, les violettes bleues, vaporise dans la toilette avant d’y faire ton numéro 2.”

Ces produits sont vendus par des magasins détaillants du Canada, des États-Unis, du Chili, du Mexique et des Philipinnes. La traduction de Just’a Drop au Mexique est Gotaroma.

Jalbert assure que d’exporter ses produits en Chine constitue une très grande opportunité.

“J’ai toujours acheté des matières premières et des emballages chinois, je vais maintenant vendre mes produits là-bas.”

Jalbert dit qu’il a beaucoup appris de la culture chinoise au cours de ses 29 voyages: sa langue, les règlements de son gouvernement ainsi que ses pratiques professionnelles. Un des plus grands obstacles qu’il ait pu rencontrer reste la barrière de la langue. Luc cherche toujours à employer des personnes pouvant traduire son matériel promotionnel de l’anglais.

Durant les 13 dernières années, Luc a entendu beaucoup de blagues au sujet des mouvements intestinaux et de leurs odeurs. Il est un peu comme un David rivalisant avec les Goliaths corporatifs offrant des produits similaires. Avec son budget publicitaire limité, Prelam a pu coordonner un grand nombre de coup promotionnels. Pour l’un d’entre eux, Luc a installé une toilette au milieu de Time Square à New York où les passants pouvaient s’asseoir afin de répondre à un sondage et recevoir quelques échantillons gratuits.

“Les échantillons gratuits sont très importants en marketing. Je donne beaucoup d’échantillons parce que je sais qu’à chaque fois qu’une personne essaie notre produit, elle le dira à 15 autres personnes, fera des blagues à son sujet et surtout, elle s’en souviendra.”

Alors qu’il prend en chasse les mauvaises odeurs dans les toilettes du monde, Jalbert commercialise aussi Luky 8 : une ligne de crèmes pour la peau et autres produits de beauté pour les hommes. Luky 8 sera aussi disponible dans les magasins chinois.

En attendant, le département de recherche et développement de l’entreprise travaille sur des produits d’élimination d’odeurs de puissance industrielle pour le bétail, les poulaillers, les porcheries et autres lieux malodorants dans le monde.

Pour lire l’article originale, cliquez ici.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *