Archive d’étiquettes pour : 2004

December 2004 – Atlantic Business

The Sweet Smell of Success
Two entrepreneurs in Moncton, NB, have literally taken the time to smell the roses and are now parlaying the moment into a multi-million dollar business going head-to-head against the likes of S.C. Johnson and Proctor & Gamble. Luc Jalbert and Don Goguen, owners of Prelam Enterprises Inc., are in the air freshener business and after just 18 months they have become the Atlantic David to a group of international Goliaths.

With brokers in the Maritimes, Québec, Ontario and Western Canada and warehouse facilities in Moncton and Branford, Ontario, the Jalbert-Goguen team continues to expand its growing line of national retailers to include Wal-Mart, Zellers, Canadian Tire, Sobeys, Home Hardware, Petro-Canada, IGA, Uniprix, UniSelect and Shoppers. They also continue to push for prime retail space, inching alongside the big guys for optimum customer reach.

Business hasnʼt always smelled so sweet. In the early days, Jalbert and Goguen learned that introducing new, innovative products to an uninformed marketplace is a hard way to make money. “If there was one thing we learned from the though times,” says Luc Jalbert, “it was that, in order to be successful, Prelam had to have products that consumers could identify with and want… over and over again.”

Their fortunes changed after a trip to Hong Kong almost two years ago. Happening upon an innovative car air freshener, the partners brought the product into Canada and test marketed it at retail operations like Irving gas bars, Jean Coutu and Shoppers. The air freshener was an immediate hit and today, Prelam is Canadaʼs premier air freshener company – rising to number four in sales amidst competitive superstars like S.C. Johnson.

December 2004 – Telegraph Journal

Prelam obtient une bouffée de succès

Une compagnie de Moncton souhaite que son éliminateur d’odeurs de toilette soit le prochain grand succès de l’industrie des soins de l’air.
Moncton – Deux entrepreneurs de Moncton souhaitent créer un buzz en traitant d’un sujet généralement tabou.
Luc Jalbert et Don Goguen, propriétaire de Prelam Enterprises Ltd., s’attendent à ce que leur produit «Just’a Drop » sera «LA nouvelle manière d’aller aux toilettes» en éliminant les odeurs gênantes. La nouvelle gamme de produits, qui fonctionne en versant une goutte de solution parfumée dans le bol de toilette juste avant utilisation, élimine non seulement les mauvaises odeurs, mais aussi le besoin de recourir à d’autres assainisseurs d’air, ventilateurs de salle de bain ou tout autre procédé.

« C’est une situation gênante pour tout le monde, » explique M. Jalbert, lors de son interview dans les bureaux de Prelam où les cinq employés de l’entreprise travaillent.

“Le produit contient un neutralisant qui élimine tout à son contact. Cela se fait lorsque vous êtes en pleine action. Fini l’embarras.”
Prelam, qui est aussi en compétition avec des géants tels que S.C. Johnson et Procter & Gamble dans le secteur des assainisseurs d’air, présentera son produit au Salon de l’innovation alimentaire de Toronto ce lundi.

« Just’a Drop est biodégradable, non toxique et sécuritaire pour les fosses septiques, » dit M. Jalbert, notant que le produit qu’il a découvert lors d’un de ses nombreux voyages en Chine, est composé d’extrait de plante.

Wal-Mart a déjà signé pour avoir Just’a Drop dans ses magasins à partir de l’année prochaine. Nos deux hommes d’affaires espèrent convaincre d’autres magasins à lister leur produit à travers le Canada.

M. Goguen souligne que la petite bouteille vient avec une pochette de voyage. Il est donc possible de l’amener n’importe où, que ce soit à un évènement sportif, une fête entre amis ou encore à des rendez-vous d’affaires et au bureau.

Les deux hommes ont commencés à développer, importer et vendre des assainisseurs d’air. Les deux partenaires ont connus des années noires où il semblait qu’aucun produit de Prelam ne pouvait être commercialisé sans avoir un prix exorbitant.“Mais s’il y a bien quelque chose que nous avons appris de ces années, c’est que pour devenir une compagnie prospère, Prelam doit avoir des produits avec lesquels les consommateurs peuvent
s’identifier et qu’ils en désirent toujours plus,” dit M. Jalbert.

Just’a Drop est fait en Chine, mais M. Jalbert assure que les usines qui le produisent traitent leurs employés équitablement.
Les affaires vont de bons trains pour Prelam, qui a été incorporé en 1999 et qui, jusqu’à maintenant, faisait du laminage d’images. Il y a maintenant deux ans, lors d’un de ses voyages en Chine, M. Jalbert a découvert un assainisseur d’air pour la voiture. Il se rendit compte que ce produit pouvait être un très grand succès.

Il l’emmena au Canada afin de tester le marché dans différents magasins tels qu’Irving, Jean Coutu et Shoppers Drug Mart. Cet assainisseur a vite prouvé être un succès immédiat. La compagnie est maintenant la première entreprise d’assainisseur d’air au Canada et 4e des ventes nationales dans un secteur très compétitif.

Prelam a maintenant des courtiers à travers le Canada et des entrepôts à Moncton et à Brandford en Ontario.
“Les géant du secteur ont 3000 personnes qui travaillent pour eux en recherche et développement, nous ne sommes que deux, ” dit M. Jalbert. “Notre but est de devenir très puissant au Canada et de pénétrer le marché américain. ”

Novembre 2004: Canadian Grocer Magazine

Extrait de l’article « Balancing Act »

Prenez les produits assainisseurs d’air, par exemple. Cette catégorie est devenue un champ de bataille pour la fortune de plus de 500 compagnies telles que SC Johnson et de nouveaux venus courageux tels que les Entreprises Prelam Ltd., une compagnie de Moncton Nouveau Brunswick, qui développe et commercialise des produits parfumés pour la voiture et la maison. Le directeur en marketing de Prelam, Luc Jalbert , explique : « le marché de l’entretien de l’air a une valeur annuel de $130 millions au Canada, et les magasins en alimentation contribuent de 40% à cette somme ». Aux bureaux de SC Jonhson à Toronto, la directrice de produit Tara St. John note que ce sont les femmes qui achètent 89% des produits et parfums qui vont et viennent au taux de 25 l’année. Ces combats sont menés pour la loyauté des nez de la nation. Les commerçants sont les trophées de ce marché qui, selon Luc Jalbert, augmente de 12 à 15% chaque année, conduit par le désire de confort. Bientôt Prelam lancera un produit qui, toujours selon Jalbert, révolutionnera les habitudes des salles de bains canadienne.
*Extrait du Magazine Canadian Grocer – Novembre 2004